Pour ou contre le body positive ?


Corps / samedi, mai 19th, 2018
  1. Qu’est-ce que le body positive ?

Le body positive est un mouvement créé en 1996 par Connie Sobczak et Elizabeth Scott (leur site)

Instagram a donné, cette année, de l’ampleur au body positivisme qui existe depuis bientôt 22 ans.

Il a été créé pour tous le monde, le but du message est de s’accepter soit même, ronde, grande, petite, mince et ainsi de suite.

2. Zero complexe

Les complexes prends une place très importante dans nos vies, le body positive s’installe entre tous ça et crée le buzz sur les réseaux, comme sur Intagram, @ely_killeuse que je suis, décrit parfaitement ce mouvement par ses publications le Bopo et on surkiff !

M’étant renseigné sur la toile, j’ai remarqué que les avis sont assez partagés, on adore ou on en a « ras le bol ». Pour ma part je suis totalement pour ! Nous avons tous nos petits (ou gros) complexes, et je pense que cela ne peut nous faire que du bien de nous détendre sur notre physique.

Nous sommes toutes belles à notre manière. Nous ne sommes pas qu’un « emballage », je suis de celle qui pense que si quelqu’un n’a pas de complexe, c’est une personne pleine de charme. Est-ce qu’un mec qui se sent complexé par son corps vous attire vous ?

De plus je ne pense pas que le BoPo soit réservé qu’aux femmes rondes, et je remarque que beaucoup d’internaute font l’amalgame. Tu peux faire un 36 et mesurer 1m82, ce n’est pas pour autant que tu ne peux pas « penser Bopo ».

3. Sujet qui fâche

Récemment j’ai lu un post d’une Instagrameuse qui en avait marre de ce mouvement et que elle ne voulait pas rentrer dans ce mouvement car elle voulait faire du sport pour perdre son gras qu’elle n’aimait pas. A mon avis cet élan d’acceptation de soi n’est pas une critique sur les femmes qui font du sport pour améliorer leur santé, leur physique. C’est plutôt une façon de ne pas tourner à l’obsession et de décompresser sur nos physiques, on peut être « Healthy » et « Body positivisme ».

Ce n’est pas parce que tu fais du sport pour perdre un peu de gras, que tu ne peux pas penser Bopo. Je fais moi même du sport pour perdre un peu de gras, j’ai même fais un article pour savoir comment on se débarasse de la cellulite, mais j’ai envie, et je fais tout pour, être bien dans ma peau.

Pendant très très longtemps j’ai été mal dans ma peau. C’est quelque chose qu’on ne souhaite à personne. On se sent mal à l’aise en public, quand on s’assoit, quand on danse, quand on est à la plage, quand on croise le regard de quelqu’un qui nous plais …

4. Mal être

Arrivée au collège  j’avais  un corps « normal ». Cependant j’avais une amie qui n’avait pas encore de forme contrairement à moi elle était donc très fine. Je ne cessais de me comparer à elle. J’ai finis par entamer, dans la joie et la bonne humeur, un régime assez stricte. Sans consulter personne.

Cet été là j’ai du perdre 6 kilos en 3 mois. Je me souviens que j’étais au Portugal et j’avais une relation très malsaine avec la nourriture. Ma famille autour de moi ne me comprenait pas. Je pleurais car je ne voulais pas manger de dessert.

A la rentrée j’ai finis par manger tout ce qui me passais sous le nez. J’ai repris tout ce que j’avais perdu et plus encore. Et c’est donc à partir de ce moment là que je n’ai cessé de connaître des « périodes » de régimes. Le fameux régimé hyperprotéiné. Plusieurs fois. J’étais très mal dans ma peau. Aujourd’hui je me sens beaucoup mieux mais il n’y a rien de facile à ne plus se sentir complexé.

5. Les raisons d’aimer le Body positivism

Vous l’aurez compris je suis totalement fan de ce nouveau mouvement, j’ai envie que toutes les femmes s’aiment, qu’il n’y ai aucune concurrence (bonjour le monde des bisounours *_*). Le plus important c’est de s’accepter sinon on vit constamment dans la culpabilité et dans les « si » : Si j’étais plus grande je ferais du basket, si j’étais plus mince je serais mannequin. STOP aux idées qui vous détruise le moral, soyez comme vous êtes vous êtes les plus belles les filles. Ce mouvement doit perdurer.

 

Pleins de bisous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *